Kola

« Il est des pays qui se découvrent en roulant…
Il est des pays qui s’arpentent, des endroits qui ne se dévoilent qu’à ceux qui mettent un pied devant l’autre…
Mais ils sont quelquefois éprouvants les chemins qui mènent vers les vues à perte de vue, alors… qui n’a jamais rêvé de chausser des semelles de vent, de s’envoler comme un oiseau pour aller voir comment c’est de là haut ?
Entre terre et ciel, tout légers, portés par le vent… il n’y a plus qu’à ouvrir les yeux.
Qu’est ce que c’est beau ! » Kola

Aucun commentaire pour l'instant
Aucun trackback pour l'instant